UPPN-banniere-04.jpg
 
 
 

La CCI du Béarn sensibilise aux cyberattaques.

C’est une menace d’un nouveau genre. Elle ne prévient pas, elle frappe n’importe où. La cybercriminalité est le mal du siècle. Partout en France, elle touche autant les petites que les grandes entreprises. C’est pourquoi la Chambre de commerce et d’industrie du Béarn, (CCI) a répondu favorablement à une demande de l’Union des professionnels du pays de Nay (UPPN).

Cybercriminalité, une menace sans visage

Une dizaine de patrons ont participé à la réunion. PHOTO Q. TOP

Jeudi matin, pendant deux heures,

l’adjudant Patrice Letellier du groupement de gendarmerie des Pyrénées-Atlantiques et Sébastien Castet, du département intelligence économique, de la CCI de Pau, ont prodigué les bons conseils à une dizaine de chefs d’entreprises réunis à la mairie d’Arros-de-Nay.

Trois grands risques

Celle qu’on appelle communément « arnaque au président », mais aussi virus, demande de rançon informatique ou encore usurpation d’identité ont été passés en revue par les intervenants. « Quotidiennement, les entreprises sont victimes d’arnaques par mail. Personne n’est à l’abri », insiste l’UPPN. Jeudi, les secteurs d’activité des personnes présentes étaient aussi variés que les assurances, la comptabilité, l’immobilier ou le BTP.

Le gendarme a donné ses conseils sur trois risques majeurs pour l’entreprise, à savoir le risque économique, le risque d’image, et le risque juridique. Dans un tract distribué à tous les participants, il est rappelé de sensibiliser les collaborateurs, de fixer des règles pour l’utilisation du système d’information et de sécuriser ce dernier.

Cette réunion est loin d’être une première. La CCI répond à toutes les sollicitations sur la cybersécurité depuis deux ans. Elle a même formé un référent entièrement dédié à cette menace du XXIe siècle.

Cliquer sur le lien pour LIRE l'article - Sud-Ouest du 10 juin 2017




Retrouver l'UPPN sur